Lampe de poche

Lors de l’achat il y a plusieurs critères à prendre en compte : la puissance de la lampe de poche, le type de batterie, la durée de la batterie, le poids, la résistance. La puissance d’une lampe est indiquée en lumen et la portée de la lampe, les mesures diffèrent selon le fabriquant, malgré tout on peut tenter de s’en servir comme points de comparaisons. Il est important d’avoir une lampe de poche qui fonctionne, nous conseillons de prendre des piles de réserve. Les lampes avec recharges manuelles ou solaires ne sont pas optimales du fait du bruit ou du long temps nécessaire pour les recharger. le poids d’une lampe dépends souvent du nombre de piles qu’elle contient, ce qui peut faire varier son autonomie, la majorité des lampes sur le marché contiennent entre 3 et 6 piles AA ou AAA. Voici quelques types de lampes de poches.

N’oubliez pas, que ce qui compte, c’est qu’elle éclaire.

Lampes frontales

Elles se portent autour de la tête, relativement compactes, elles permettent d’avoir une grande liberté de mouvements ainsi que de garder les mains libres. Comme elles sont relativement petites, il est facile de les perdre et sont d’une puissance moyenne (suffisant pour s’orienter).

Lampes à main

Le genre de lampes le plus fréquent dans les magasins. Lors de l’achat il faut faire attention au type de pile utilisée, pensez que les piles AA ou AAA sont les moins cher et les plus faciles à trouver. La puissance peut énormément varier d’un modèle à l’autre, la taille peut donner dans certains cas une indication de la puissance, mais va dans le même temps augmenter le poids à porter.

Lanternes

Ces lampes éclairent de tous les côtés, elles sont pratiques pour éclairer un camp mais déconseillées pour des activités scoutes. En effet, le faisceau n’est pas assez concentré pour permettre de le diriger, de trouver ce qu’on cherche.

Boussole

La boussole est l’objet scout qui a le plus de chance de durer toute une vie, à moins qu’elle ne soit perdue, c’est pourquoi il ne faudrait en acheter une que lorsque le besoin s’en fera concrètement sentir dans les activités (lors de l’accession au rôle de chef de patrouille ou après l’entrée dans le poste pionnier ).

Nous travaillons aux scouts avec des boussoles avec une échelle en degrés (360°) et non pas en pour mille d’artillerie (utilisée dans l’armée). La boussole doit pouvoir servir à faire une visée, c’est à dire avoir un miroir qui permette de tenir la boussole à plat en face de soi et de regarder la position du nord tout en visant un point du paysage à travers deux encoches présentes sur le boitier. La précision de la notation sur le cadrant est très importante, il faut porter une attention particulière à la précision du curseur qui permettra de fixer les azimuts. Il faut aussi contrôler la présence d’un quadrillage au fond de la boussole, utile pour le travail sur carte.

Nous recommandons fortement les boussoles silva (anciennement recta), en particulier la série DP, qui ont une facilité d’utilisation sur carte et sur le terrain ainsi qu’une résistance très appréciée.

De telles boussoles se trouvent dans certains magasins de sport, ainsi que chez certains opticiens ou sur internet.