Matelas de Sol

Comment choisir le matelas approprié ?
Les différents matelas ne servent pas uniquement au confort. Leur rôle est plutôt d’empêcher un transfert de la chaleur corporelle vers le sol et ils ont une action isolante contre le froid. Au moment de l’achat, il faut par conséquent avoir clairement à l’esprit le type de confort souhaité, la place disponible sur le sac, l’importance ou non du poids, ou encore les températures escomptées pendant la randonnée. Pour un usage aux scouts il est surtout important d’avoir un matelas  qui fasse au minimum la taille de l’enfant, et d’une épaisseur de minimum 1 cm (en mousse ou auto-gonflant) mais prévus pour la randonnée.

Matelas en mousse

Ces matelas de sol ne sont pas compressibles, mais ils sont très fiables, en mousse souple d’un à deux centimètres d’épais, ils ne craignent pas les accrocs ni l’humidité, et sont les meilleurs marchés.

Matelas de trekking auto-gonflants sur base en mousse

Lors de l’ouverture de la soupape, ces matelas se remplissent automatiquement d’air jusqu’à un certain point. L’épaisseur et la dureté peuvent ensuite être ajustées par un gonflement supplémentaire. Ces matelas, dont la structure est faite de cellules en mousse, assurent une très bonne isolation, imperméables et se roulent de manière relativement complexe. Ils sont plus fragiles que les matelas en mousse, et, à moins d’avoir le matériel de réparation, un matelas percé perd toutes ses propriétés.

Matelas de trekking entièrement gonflables

Ils sont légers et confortables, certains disposent même d’une petite pompe intégrée, ils offrent un maximum d’isolation et de confort, et sont imperméables. Mais ce type de matelas est relativement cher et surtout très fragile. Une fois percé, aucune structure ne reste a part l’enveloppe du matelas. Nous le déconseillons pour les scouts.

Autres types de matelas gonflants

Type plage ou de salon de 20 cm d’épais, ils sont clairement déconseillés voir interdit aux scouts, ils se percent facilement, prennent beaucoup de place, sont peu confortables et pèsent très lourd.

Sac de couchage

Pour bien choisir un sac de couchage, il y a plusieurs critères à prendre en compte. Tout d’abord le budget, on trouve des sacs de couchages dans toutes les gammes de prix, mais même les plus chers ne sont pas parfait ni adaptés à toutes les situations. La saison dans laquelle on va l’utiliser : pour un premier sac de couchage qui sera donc utilisé toute l’année (et qui selon l’expérience des responsables est utilisé entre 5 et 10 ans) nous conseillons un sac de couchage de mi saison (avec un indice de température confort aux alentours de 0°). La place disponible: le sac de couchage doit rentrer dans le sac à dos et il doit encore y avoir de la place disponible pour le reste des affaires. En général un sac de couchage occupe environ le tiers du sac à dos.

Température

Explication sur l’indice de température des sacs de couchages : pour pouvoir comparer les sacs entre eux il faut que le test ait été exécuté selon la norme : EU 13537. Cette norme définit 3 zones et donc 4 limites : la valeur bleu foncée tout à droite indique la valeur partir de laquelle on se trouve en dangers d’hypothermie si on y passe plus de 4 heures avec le sac : elle ne nous sert à rien.

 

 

La deuxième limite : à la fin du jaune indique la limite de confort pour les hommes : c’est la température déterminante pour les hommes.
La troisième limite entre le jaune et le orange/ rouge indique la valeur de confort pour les femmes : c’est la température déterminante pour les femmes.
La quatrième indique la température supérieure de confort, elle ne sert pas à grand chose. En effet lorsqu’il fait chaud, les sacs de couchages peuvent être ouverts.

Dans l’idéal pour un camp d’été un sac de couchage devrait avoir une température de confort d’au minimum 0° Celsius, dans l’idéal avec une température entre -5 et -10 permet d’être sûr de ne pas avoir froid et  d’utiliser le sac lors des week-ends en automne, au printemps ou en hiver.

Matière

Nous conseillons pour un premier achat un sac de couchage avec un remplissage en matière synthétique (et non en plume) en effet il sera nettement meilleur marché, mais surtout il séchera nettement plus vite s’il devait se mouiller et il sera d’un entretien plus facile. Quant à la matière intérieur du sac (entre matière synthétique ou coton) chacun a sa sensibilité, dans tous les cas on peut ajouter un petit sac de bivouac (une sorte de housse intérieure) qui permettra de laver le sac moins fréquemment.