Durant nos activités, nous faisons de notre mieux pour vivre un scoutisme de qualité. Cet ensemble magique fait de rigolades, d’aventures, de jeux, d’un poil d’apprentissage, de responsabilisation personnelle, de solidarité, afin que chacun trouve sa place et y prenne du plaisir. Cette magie nous habite, nous responsables, nous l’avons vécue en tant que participants aux scouts et voulons la faire vivre à d’autres.

Le scoutisme au niveau suisse s’est penché sur ce qu’était un scoutisme de qualité et a tiré, d’un point de vue théorique, ces quelques thèmes, buts et méthodes. qui sont présents dans chacune de nos activités scoutes, qui les rendent exceptionnelles et font du scoutisme ce qu’il est. Chacun de ces thèmes, que nous étudions en détail dans les cours de formation pour les responsables, se retrouvent naturellement dans nos activités, tous ensembles, à plus ou moins grosses doses selon l’activité, le moment, les participants et leurs envies. C’est ce qui participe, comme depuis la création du mouvement, à rendre les scouts si particuliers.

Buts

Le but principal du mouvement scout est Le développement global de la personne.

Cette globalité est exprimée par les cinq relations.

La relation à soi :    être critique envers soi-même et conscient de sa valeur
Le scoutisme invite ses membres à se prendre en main. Il aide à façonner sa propre opinion et à assumer des responsabilités, tout en restant critique envers soi-même. Il permet également de prendre conscience de ses possibilités et de ses limites, il apprend à en tenir compte et engage à les dépasser, développant ainsi une saine confiance en soi qui permet de faire face aux événements de sa vie.

La relation à son corps : s’accepter et s’épanouir
Le scoutisme invite les jeunes à découvrir leurs émotions ainsi que les perceptions et réactions de leur corps. Il offre un cadre dans lequel on apprend à les exprimer. Le mouvement scout incite également à prendre soin de son corps en observant une hygiène adéquate. Il rend attentif à ses possibilités et besoins physiques, qu’il incite à accepter et à dépasser sans excès.
 

La relation aux autres : rencontrer et respecter les autres
Le scoutisme apprend à vivre en société, du petit groupe à la communauté des citoyens du monde. Il enseigne à partager, à être ouvert à ce qui vient de l’autre et à respecter son intégrité, quelle que soit sa différence. Dans le même esprit, le scoutisme apprend à rendre service, à assumer des responsabilités, à prendre des décisions en commun et à les respecter.
 

La relation aux choses : être créatif et respecter l’environnement
Le scoutisme mène à la découverte du monde, de sa beauté et de ses secrets. Il permet de prendre conscience de son influence sur cet environnement et engage à le protéger. Il apprend à utiliser les ressources avec mesure et à vivre avec des moyens simples. Le scoutisme développe le savoir-faire et la créativité de chacun, en cela, il pousse à innover et à expérimenter.

 

La relation au spirituel : être ouvert et s’interroger
Le scoutisme offre un système de valeurs morales et spirituelles qui apportent un soutien et une orientation de vie. Il incite à réfléchir et à s’interroger sur ses valeurs à la lumière des expériences, bonnes ou mauvaises, que l’on fait tout au long de la vie. Sur la base de cette réflexion et de ces interrogations, on peut se forger un idéal et une éthique personnelle solides qui donnent un sens à sa vie.

Méthodes

A l’aide des 7 méthodes, le mouvement scout cherche à atteindre ces 5 buts. Les méthodes sont propres au mouvement scout et le distinguent des autres mouvements de jeunesse.

La progression personnelle
Tout au long de leurs activités, les scouts sont appelés à se fixer des objectifs de progression dans les domaines des responsabilités, du savoir-faire et des valeurs et à s’engager à les atteindre. Une fois ces objectifs atteints, l’accomplissement personnel est formellement reconnu par le groupe.

 

La Loi et la Promesse
La Loi scoute offre un système de valeurs inspirées du but du scoutisme qui trace une ligne de conduite pour la vie, allant bien au-delà des activités scoutes. En faisant leur Promesse, les scouts s’engagent librement à respecter les valeurs de la Loi scoute qu’ils auront discutées, réfléchies et intégrées. La devise les incite à s’engager.
 

La vie en petit groupe
L’apprentissage de la vie sociale se fait en petit groupe au sein de l’unité. Chacun est solidaire du groupe et y joue un rôle actif en prenant des responsabilités selon le principe: des jeunes guident des plus jeunes. Au sein du petit groupe, comme dans des cercles plus larges, un accent est mis sur la tolérance ainsi que sur l’attention et l’ouverture aux autres.
 

Les rituels et traditions
La vie du groupe et la progression de l’individu dans le scoutisme sont jalonnées de cérémonies marquant les étapes et les temps forts. Ces traditions soulignent l’importance et le sens des actes entrepris et réalisés en commun. Les traditions qui se perpétuent, renforcent un esprit de groupe. Elles doivent cependant être comprises par tous et être remises en question, si nécessaire.
 

La pédagogie du projet
Certaines activités scoutes sont choisies en partant des envies des scouts. Leur préparation est constituée de différentes étapes, de la recherche d’idées à l’évaluation, qui sont gérées de manière démocratique et participative. Par cette méthode, les scouts façonnent eux-mêmes leurs activités et apprennent par la pratique: le processus et le rôle de la maîtrise sont importants.
 

La vie en plein air
Les activités scoutes se déroulent principalement dans la nature; elles cherchent à éveiller le plaisir pour les activités de plein air et elles offrent un espace de découverte et d’aventure favorisant la débrouillardise par le recours à des moyens simples. Ainsi, le respect de la nature et de l’environnement n’est pas seulement observé mais vécu.
 

Le jeu
Le jeu occupe une place centrale dans les activités scoutes; il est utilisé pour transmettre des connaissances et des compétences ainsi que comme activité sportive et communautaire. Le thème, le recours à la fantaisie et à la créativité contribuent à donner un caractère ludique aux activités scoutes.

 

texte + image: MSDS