Le mouvement scout n’a jamais cessé de croître depuis sa fondation par Baden-Powell en 1907.
Aujourd’hui, il rassemble plus de 40 millions d’enfants et de jeunes dans plus de 200 pays.

Le scoutisme est un mouvement … en mouvement, qui veut te donner la possibilité de développer tout ton potentiel.

Les besoins et possibilités des enfants et des jeunes ne sont pas toujours évidents; leurs talents doivent souvent être découverts et mis en valeur. C’est pourquoi le scoutisme veut permettre aux jeunes, comme toi, de réaliser des expériences sensées et adaptées à ton âge dans différents domaines, afin de t’aider à prendre conscience de qui tu es et de ce que tu veux devenir!

Les activités sont toutes préparées et animées par des responsables bénévoles. L’une des spécificités du scoutisme est de favoriser une prise de responsabilité progressive chez les jeunes. Ainsi, tout scout commencera par des petites responsabilités comme porter le fanion de patrouille, tenir la carte lors d’excursions ou faire du feu à chaque fois qu’il y en a besoin, et pourra par la suite, selon ses compétences et motivations, devenir responsable d’un groupe de jeunes.

L’uniforme

C’est une des caractéristiques du mouvement scout comme le rappelle Baden-Powell lors du Jamboree de 1938 : « il recouvre les différences de pays et d’origines et leur fait sentir qu’ils appartiennent tous à la même Communauté du Monde. » D’après lui, le fait que tous les jeunes portent la même tenue règle les inégalités sociales et apporte une réelle unité au groupe scout. Inspiré de celui porté par les troupes coloniales britanniques, l’uniforme original est constitué d’une chemise kaki, d’un short et d’un chapeau à larges bords (Smokey Bear ou quatre bosses). Avec le temps, l’uniforme scout a passablement évolué. Il s’est simplifié et coloré.
A la TDGL, le débat sur l’uniforme a fait rage : « Est-il encore en phase avec son époque ? », « Comment la chemise kaki est-elle perçue de nos jours? », « Pourquoi les jeunes rechignent à la porter ? » La conclusion de cette remise en question a montré que l’uniforme kaki avait, pour le grand public, une trop forte connotation militariste  et n’était, par conséquent, tout simplement plus adapté au scoutisme tel que nous le pratiquions.
Ainsi, il y a quelques années, nous avons pris la décision de créer notre propre uniforme « la vareuse », plus en phase avec notre vision du scoutisme et surtout ne supportant aucune comparaison ni connotation d’aucune sorte.

Filles / garçons

Le scoutisme s’adresse aussi bien aux filles qu’aux garçons. La première branche (enfants de 7 à 11 ans) est mixte. A l’adolescence, les jeunes construisent leur caractère et leur personnalité, grandissent très vite, et n’aspirent pas au même type d’activités : si les filles sont plus axées sur la discussion, les bricolages ou la progression personnelle, les garçons se dirigent plus facilement vers les défis sportifs ou techniques. C’est pourquoi les éclaireuses et éclaireurs font la plupart du temps leurs séances de manière séparée, mais se retrouvent dans certaines activités, week-ends ou camp de groupe pour y vivre des expériences communes.
Ces disparités quant aux attentes se règlent naturellement vers l’âge de 15-16 ans où filles et garçons se retrouvent réunis aux pionniers.