Hug!

A l’heure où je vous écris, je parcours les routes de Namibie. Cela fait maintenant plus de 2 mois que je vis en terres africaines, et même si cela sonne plus comme des vacances, ces septante jours hors Europe m’ont énormément appris. Quitter notre confort et notre culture suisse, ce n’est pas rien ! Découvrir d’autres cultures et d’autres traditions m’a certes appris à avoir un esprit ouvert, mais cela m’a également souvent rappelé les privilèges que nous avons dans notre bonne vieille Suisse. Voir des gens malades ne pas avoir les moyens ou une assurance pour leur permettre de se payer les traitements adéquats, observer des pratiques qu’en tant que Suissesse j’ai trouvé choquante… J’ai pu remarquer à quel point les causes pour lesquelles nous nous battons actuellement sont loin d’aller de soi dans d’autres endroits. Et j’ai rencontré des gens incroyables, qui même s’ils n’ont pas beaucoup sont quand même prêt à donner du temps et de l’énergie pour ceux qui ont encore moins qu’eux.

On ne se rend pas toujours compte de la chance et du confort dont nous bénéficions. Alors, si un message devait être transmis pour finir 2021 en beauté, c’est bien qu’il nous faut chérir tous ces petits moments d’insouciance et de complicité que la vie nous offre : nous réjouir de tout ce qui est beau, voilà un article de la loi scoute qui prend tout son sens actuellement. Alors profitons ! Du fin fond de ma Namibie, je vous envoie plein de soleil et vous souhaite une très belle année 2022!!

Nyala confiante, pour la Maîtrise de Groupe